LES TENDINOPATHIES

LES TENDINOPATHIES

Pour éviter les blessures et les désagréments liés à la pratique sportive, il est essentiel de comprendre la fonction du tendon, ses propriétés mécaniques et ses capacités de régénération. Celles-ci sont extrêmement liées à sa composition et à son architecture.

 

Le tendon est un tissus conjonctif fibreux servant de trait d’union entre les muscles et les os. C’est un tissus en perpétuel restructuration. Il est constitué à 70% d’eau et environ 30 % de fibres sèches (collagène principalement et un peu d’élastine). Moins vascularisé que le muscle, le tendon va se fragiliser surtout au niveau de ses zones de jonction et de sollicitations mécaniques.

 

L’innervation tendineuse relativement limitée possède tout de même de nombreux mécano-récepteurs ainsi que des fibres nociceptives, témoins de son rôle dans la proprioception et le système postural.

Le tendon doit répondre à des contraintes d’élasticité et de résistance mécanique surtout lors d’efforts sportifs, capacités pouvant s’améliorer avec l’entraînement ou se détériorer ( blessures, âge, maladies métaboliques, …)

 

  • Plusieurs facteurs rentrent en jeu dans la survenue d’une tendinopathie :

– les efforts sportifs répétés et intenses, parfois associés à une mauvaise gestuelle et matériel inadapté

– une fragilité anatomique

– des contraintes posturales

– certains médicaments ( corticoïdes, …)

– déséquilibres nutritionnels

 

Il s’agit souvent d’une accumulation de facteurs qui finit par déclencher la symptomatologie douloureuse, donc suivant l’origine de votre tendinite, la ou les prises en charges pourront varier.

Dans ces différentes prises en charge nous pourront retrouver :

– des mesures hygièno-diététiques : repos- nutrition-hydratation

– une adaptation des sollicitations musculaires

– correction des contraintes musculo-squelettiques

– prise en charge des facteurs de risques généraux : infections, troubles métaboliques, …

– prise en charge ré-éducative : kinésithérapie, ostéopathie, préparation physique

 

  • L’ostéopathe sera là notamment pour éviter le passage à la chronicité par une prise en charge locale et générale en cherchant à lever les contraintes et dysfonctions au niveau de l’articulation touchée qu’elles soient articulaires ou musculaires, puis en ayant une action sur les différents systèmes qui interagissent avec cette articulation ( vasculaire – nerveux) permettant une meilleure gestion de l’inflammation et de la douleurs et ainsi favoriser une bonne récupération.

 

Typiquement le sportif pratiquant un sport de raquette et développant un tennis elbow ne se verra pas forcément manipulé qu’au niveau du coude, mais peut être aussi sur les articulations proches ( poignet, épaule), une investigation des nerfs sur tous leurs trajets jusqu’à leurs origines cervicales peut aussi être nécessaire ainsi que de vérifier les tensions des tissus alentours.

 

Selon votre tendinite et son stade, une approche pluridisciplinaire sera de mise associant médecins, rhumatologues, kinésithérapeutes…

Dans tous les cas, il ne faut pas oublier que la récupération pour une tendinopathie n’est pas la même pour tous les individus et peut être longue.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *